Les lieux dits

LES LIEUX DITS ET LEUR PROBABLE ORIGINE (1)

 

La Planquerie : lieu où l'on travaille les planches. Emplacement d'une menuiserie.

La Plotinnière : lieu où l'on fabrique des plots, des billots, qui seraient peut-être des sabots de bois.

Belmour : bel amour ?

La Vautellerie : les vaux-torts, les vallons enchevêtrés.

L'Egrat : surnom donné à un habitant « aigre », irritable

Le Rouge-Douit : nom donné à une mare ou à un lavoir, de par la couleur de l'eau, due à la présence du shiste rouge

Le Rouge Camp : le champ rouge sans doute à cause de la couleur de l'argile.

La Pédoyère : la maison au pied de la falaise.

La Boisselière : la maison d'un fabricant ou marchand de boisseaux.

Le Bust : la broussaille, le buisson.

Le Bélinière : le lieu des moutons.

La Causcannière : lieu où il y avait des bavards... où l'on cancanait.

La Fauquetière : la maison du ou des faucheurs

Les Feugrets : lieu où poussent des fougères

La Meslerie : lieu où poussent des néfliers, des « mesles ».

Le Herpeux : lieu où vivait un joueur de harpe.

La Hure de Loup : surnom donné à l'habitant ayant une tête hérissée, ou une tête de bête sauvage.

Le Chien de la Ville : sans doute surnom donné à un mouchard ou à un préposé de la Ville

La Marquerie : lieu où vivait un marchand de bétail.

La Lande : terre non cultivée.

La Faverie : lieu où l'on cultivait des fèves.

La Barbée : soit matronyme de BARBEY compte tenu du hameau BARBEY tout proche, dit surnom donné à une femme qui se rasait.

La Foutelaye : lieu caractérisé par ses « Fouteaux » = hêtre.

 La Carbonnière : la charbonnière. Lieu où l'on produisant du charbon de bois.

La Pajoterie : la maison des jeunes valets.

La Sinnelière : lieu où poussaient des églantiers, dont les baies portent le nom de « Sinelles ».

La Durandière : lieu où les habitants étaient endurants et obstinés, têtus.

La Vassourie : arrière fief tenu par un « vasseur ».

La Mautelière : lieu où se trouve la maison du sonneur de cloches.


(1) Informations issues du Livre Récits et Patrimoines du canton de Torigni-sur-Vire.

Ces données peuvent être sujettes à interprétation divergente.
Ainsi, le nom d'un lieu-dit peut avoir des origines différentes (nom des habitants, végétation locale, élément topographique...).
Pour certaines d'entre-eux, plusieurs explications sont possibles.
Exemple : la Foutelaie peut avoir pour origine les fouteaux ou hêtres ou bien le nom de ses probables habitants, les Foutelée, nombreux au 17ème siècle.